moisage charpente

Le moisage d’une poutre est le plus souvent utilisé en architecture, dans la construction d’une charpente en bois. La technique de moisage de poutre est un assemblage de bois qui consiste à créer des unions et des jonctions entre chaque élément en bois. Le moisement de charpente permet donc d’optimiser et de renforcer la résistance de l’assemblage en question.

Recevez des devis gratuits pour vos travaux de charpente

Le moisage : c’est quoi ?

Le moisage est une technique d’assemblage destinée à réaliser une reprise en sous-œuvre. Le principe est assez simple, mais il convient de bien analyser l’existant et les descentes de charges afin d’évaluer la faisabilité et le dimensionnement. Comme dans toute reprise en sous-œuvre, le calcul d’ingénieur béton est, la plupart du temps, nécessaire.

Le but est de venir fixer une pièce sur chaque côté d’un mur. En clair, le moisage consiste à fixer deux pièces de bois identiques et parallèles appelées des moises. Un troisième élément en bois vient souvent relier, renforcer et immobiliser l’ouvrage. Les moises sont soumises à des forces de traction. On retrouve généralement des entraits moisés, qu’ils soient retroussés ou classiques. Par ailleurs, la technique de moisement de poutres permet de :

  • Tenir une enture,
  • Soulager les traverses porteuses,
  • Fixer une poutre porteuse.

Dans le dernier cas, le moisage empêche tout déplacement de la traverse sur l’extrémité de la poutre et assemble le tout de manière bien solide.

Les différents types de moisage de poutre

Pour regrouper les poutres en bois d’une charpente de toiture par exemple, différents types d’assemblage sont possibles.

Les assemblages bout à bout

Si vous disposez d’une surface assez importante, la mise en œuvre d’un assemblage bout à bout peut s’avérer nécessaire pour des directions verticales, horizontales et obliques. Ici encore, vous pouvez procéder de différentes manières comme :

  • L’assemblage à sifflet,
  • L’assemblage à trait de Jupiter,
  • L’enture à mi-bois.

Le type d’assemblage bout à bout choisi va dépendre de la charge à supporter. L’assemblage à sifflet est surtout destiné pour contrecarrer des efforts de compression, en d’autres termes pour des montages verticaux et inclinés comme les poteaux et les chevrons.

Les assemblages en T

Dans ce type d’assemblage, on trouve l’assemblage à mi-bois et l’assemblage tenon-mortaise. Le premier est rarement utilisé, car il a tendance à affaiblir les pièces, notamment celles qui travaillent en traction et en flexion. L’assemblage tenon-mortaise est le plus utilisé, car il procure une parfaite liaison entre chaque pièce. On trouve souvent celui-ci dans la charpente, les attaches des éléments des fermes et des fermettes, mais il s’adapte aussi parfaitement à la liaison entre poutres porteuses.

Des professionnels proche de chez vous estiment gratuitement vos travaux de toiture

Les assemblages à paume

La paume est une entaille faite sur le bois de support sur lequel les pièces à poser s’appuient. Cet élément possède une tête taillée prenant la forme de l’entaille de ce support. Il peut être utilisé pour une poutre muralière ou en tant que support des chevrons. En fonction de la section des bois, la dimension de la paume est très variante. Vous avez le choix entre :

  • Une paume grasse sans repos,
  • Une paume grasse avec repos,
  • Une paume droite,
  • Une paume droite avec tasseau.

Comment réaliser le moisage d’une poutre ?

Avant tout, la technique de moisement est utilisée pour fixer l’entrait moisé sur les poteaux. Si le montage de la ferme se fait pièce par pièce, la méthode de pose pour panne moisée est adaptée pour fixer l’entrait moisé sur les poteaux. En revanche, si le montage de la ferme est préétabli, il y a quelques étapes à suivre :

  • La préparation des poteaux, c’est-à-dire mesurer l’écart de l’entrait moisé et préparer les têtes de poutres en formant des encoches de moins de 4 mm d’épaisseur.
  • La présentation de l’entrait moisé sur les encoches : il faut environ deux encoches pour cette étape. Cela permet de vérifier simultanément les deux bouts de l’entrait.
  • Entrer l’entrait moisé dans les encoches,
  • Le maintien, le perçage des poteaux et la fixation de la ferme.

Si vous ne savez pas comment réaliser le moisage de votre poutre, le mieux est de faire appel à un professionnel.