Quand la contrefiche fait partie d’une ferme, elle joue un rôle majeur. En effet, elle sert à renforcer, mais aussi à soutenir l’arbalétrier pour l’empêcher de fléchir. Il vous faudra ainsi un couvreur expérimenté pour savoir comment fixer une contrefiche correctement. Si la contrefiche en bois est mal fixée, elle ne pourra pas assurer son rôle et peut porter préjudice à toute votre charpente.

Demandez des devis gratuits pour vos travaux de charpente

Qu’est-ce qu’une contrefiche de charpente ?

Une contrefiche est un élément en bois de charpente incliné. Elle a pour fonction de soutenir d’autres composants en bois, qui sont enclins à des forces susceptibles de les altérer ou de les casser. Techniquement, les contrefiches représentent, la plupart du temps, le plus grand côté d’un triangle rectangle, opposé à l’angle droit formé avec les éléments qu’elles raccordent. En général, leur montage est à tenon et mortaise pour offrir plus de soutien à la charpente.

En outre, la contrefiche fait aussi partie des éléments de la charpente en bois permettant de raccorder les arbalétriers d’une ferme au niveau des pannes et en dessous du poinçon central. Ces pièces permettent d’éviter que les arbalétriers ne succombent sous le poids de la couverture de la toiture. Dans le cas d’un petit-bâtiment à ossature en bois, les contrefiches assemblent les piliers à la panne sablière. Tel est le cas d’un auvent.

Les différents positionnements d’une contrefiche de charpente en bois

En général, la contrefiche doit avoir une inclinaison supérieure ou égale à 45°. Son positionnement diffère selon le type de ferme.

Positionnement de la contrefiche dans le cas d’une ferme

Dans le cas d’une ferme à une panne intermédiaire, l’une des extrémités de la contrefiche est assemblée sur la partie basse du poinçon, en d’autres termes, au niveau de l’entrait. Tandis que l’autre extrémité sera positionnée au-dessous de l’arbalétrier, c’est-à-dire au niveau de la panne intermédiaire. Dans le cas d’une ferme à deux pannes intermédiaires, la contrefiche sera positionnée sous la première panne, celle qui va suivre le poinçon. Par contre, l’une des extrémités de la contrefiche ne se trouvera pas au niveau de la partie basse du poinçon, mais plus ou moins en hauteur.

Positionnement de la contrefiche dans le cas d’une demi-ferme

Dans une demi-ferme, le positionnement de la contrefiche peut être similaire que dans une ferme. Concrètement, l’une des extrémités sera au-dessous de l’arbalétrier et l’autre en bas du poinçon. Cela dit, si l’arbalétrier est plus ou moins court, dispose d’une pente assez faible et avec une seule panne intermédiaire, la contrefiche pourra être décalée du poinçon et sera positionnée au niveau de l’entrait.

Positionnement de la contrefiche dans le cas d’une ferme écourtée

Le plus souvent, une ferme tronquée possède deux pannes intermédiaires. Dans ce cas, la ferme possède un arbalétrier de très grande longueur pour supporter les deux pannes intermédiaires. À cet effet, la contrefiche va être positionnée à l’une de ses extrémités sur l’entrait et à l’autre extrémité au-dessous de l’arbalétrier, soit au niveau de la deuxième panne intermédiaire. Dans le cas où la contrefiche est utilisée dans un assemblage de poteaux, elle va être positionnée au niveau du poteau à l‘une de ses extrémités et à hauteur de la panne à son autre extrémité.

Obtenez des devis gratuits pour vos travaux de charpente bois

L’inclinaison de la contrefiche

En général, la ferme traditionnelle dispose d’un poinçon et de deux arbalétriers, mais aussi d’un entrait ou de deux moises formant un triangle. Dans ce cas, la contrefiche n’a pour fonction que de renforcer l’arbalétrier pour éviter une flexion. Pour la plupart des fermes, l’inclinaison de la contrefiche doit donc, en théorie, être au-dessus ou égale à 45 degrés. En effet, on trouve dans certains montages que la contrefiche ne remplit pas son office correctement avec une inclinaison inférieure à 45 degrés.

Par ailleurs, une contrefiche doit avoir une inclinaison appropriée pour assurer son rôle correctement. Par exemple, avec un angle de 53 degrés environ, elle pourra maintenir convenablement entre elles les pièces de bois, mais aussi renforcer correctement l’ensemble de la charpente.