En matière de toiture, la charpente est bien évidemment l’un des éléments les plus importants. Les charpentes supportent en effet le poids de la toiture, et définissent la forme du toit. Pour vous guider dans la construction d’une toiture, Rénovation Toiture vous explique tout ce qu’il y a à savoir sur les charpentes toiture.

Demandez des devis gratuits pour vos travaux >>

Les différents types de charpentes

Il existe trois types de charpentes toiture différentes. La plus répandue est bien entendu la charpente en bois, à la fois légère et très solide, mais on trouve également des charpentes en métal ainsi que, plus récemment, des charpentes en béton. Etudions ensemble les différentes caractéristiques de ces différents types de charpente.

La charpente en bois

Commençons par la charpente la plus classique, et que nous vous recommandons tout particulièrement : la charpente en bois. Souvent en bois massif, mais aussi parfois en lamellé collé, la charpente en bois est un matériau léger et solide, qui supporte sans mal la toiture.

Matériau écologique et vivant, le bois nécessite un certain entretien. Ainsi, les charpentes en bois sont traitées contre les parasites, pour éviter notamment que les termites ne les infestent.

Il existe deux types de charpentes en bois :

  • La charpente traditionnelle : classique, mais plus coûteuse que la charpente en fermette, la charpente traditionnelle nécessite une excellente isolation, donc un investissement plus important. Néanmoins, la charpente traditionnelle est idéale, notamment pour faire aménager des combles. Il faut savoir que l’isolation de combles perdus sera bien moins coûteuse que l’isolation de combles aménagés. Notre conseil est quoi qu’il en soit de déterminer si vous souhaitez des combles aménagées ou non. Il restera moins coûteux d’aménager directement les combles au moment de la construction plutôt que de les aménager par la suite.
  • La fermette : plus abordable, la fermette vous économise notamment du bois et de l’isolant. Placer de l’isolant en vrac permet en effet d’isoler ce type de charpente, ce qui est à la fois efficace et abordable. La contrepartie de la fermette est qu’elle ne permet pas d’aménager des combles. Pour circuler dans une fermette, il faut absolument marcher sur les poutres… sans quoi vous risquez de transpercer le plafond ! La fermette reste néanmoins idéale pour les maisons de petite taille ou pour les propriétaires qui n’ont pas prévu d’utiliser leurs combles.

Sachez que vous pouvez tout à fait mêler les différents types de charpentes en bois. Si vous souhaitez qu’une partie de la charpente soit en fermette et l’autre traditionnelle, c’est tout à fait réalisable.

Des charpentiers professionnels de votre région chiffrent gratuitement vos travaux >>

La charpente métallique

Jusqu’alors le plus souvent adoptée pour les entrepôts et industries, la charpente en métal se démocratise peu à peu chez les propriétaires de maison. Et pour cause, si la charpente métallique est moins écologique que la charpente en bois, elle est aussi plus légère et moins coûteuse.

Adopter une charpente métallique vous permettra d’économiser environ 10% par rapport au prix d’une charpente en bois. En outre, vous disposerez d’une charpente plus légère, et pourrez donc profiter de plus d’espace, mais aussi diminuer le nombre de murs porteurs de votre habitation.

La charpente en béton

Troisième type de charpente, qui lui aussi se démocratise ces derniers temps, la charpente en béton. A la fois solide, résistant et léger, le béton n’a rien à envier au bois ou au métal. Une charpente en béton a d’ailleurs certains avantages, notamment sa résistance au feu, contrairement à la charpente en bois. Notons également l’excellente isolation procurée par une charpente en béton.

S’il faut nécessairement avoir recours à un charpentier qui connaît le procédé d’une charpente en béton, il faut savoir que ce matériau est assez facile à manier et permet donc des résultats très satisfaisants.

Recevez des devis gratuits en charpente