arêtier de toiture

L’arêtier fait partie intégrante de la toiture et régule son étanchéité. La pose d’un arêtier de toiture nécessite ainsi des techniques spécifiques. C’est pour cette raison que le travail doit être effectué par un professionnel. Mais connaissez-vous vraiment l’utilité de l’arêtier ? Quels sont les différents types d’arêtiers de toiture ? Comment mettre en œuvre l’arêtier ? Découvrez tout ce qu’il faut comprendre sur le sujet grâce à notre guide.

Demandez des devis gratuits pour vos travaux >>

Quelle est l’importance de l’arêtier ?

La toiture est un élément primordial de toute construction, puisqu’elle garantit la durabilité de la structure d’une maison. Parmi les composants de la toiture, l’arêtier est particulièrement essentiel pour la couverture.

Qu’est-ce que l’arêtier ?

Le terme « arêtier » est utilisé dans les milieux de la menuiserie et de la couverture de toit.

L’arêtier de la toiture est un élément de charpente formant l’arête de la croupe, l’angle saillant d’un toit ou l’arête d’intersection d’un pavillon ou de deux versants de toiture. Pour faire simple, il s’agit d’un élément qui permet de raccorder deux parties d’une même toiture.

L’arêtier assure en grande partie l’étanchéité de la couverture. Il offre également un côté esthétique à toute toiture, qui n’est pas à négliger.

À quoi sert l’arêtier ?

L’arêtier peut occuper plusieurs rôles :

  • Il peut être délardé (ses arêtes sont supprimées) afin d’accueillir des pannes ou des poutres de bois pour former la charpente durant la construction d’une maison.
  • Il est aussi possible qu’un chevron d’arêtier soit posé sur l’arêtier. C’est sur ce chevron d’arêtier que les lattes seront fixées pour soutenir la couverture de la maison. Dans ce cas, au lieu de l’arêtier, c’est le chevron qui sera délardé avant d’être posé sur la charpente.

Quand le couvreur a fini de construire l’arêtier, il doit utiliser des approches et contre-approches, afin de couvrir l’arêtier en plomb ou en zinc dans le but d’assurer une excellente étanchéité.(Comparez gratuitement les tarifs de couvreurs de votre région pour vos travaux!)

Les différents types de tuiles d’arêtier

Vous avez largement le choix entre les divers types de tuiles d’arêtier. À vous de choisir la meilleure solution en fonction du matériau de couverture et de la mise en œuvre.

On retrouve notamment les modèles d’arêtiers suivants :

  • Arêtier avec tuiles canal : utilisé sur les toitures en ardoises ou en tuiles plates,
  • Arêtier avec filet mortier : pour les tuiles à emboîtement ou les tuiles plates,
  • Arêtier tranché utilisable sur tuiles plates avec noquets.
  • Arêtier avec cornier à sceller au mortier, surtout pour les tuiles à emboîtement.
  • Arêtier avec cornier encastré fixé par vis.

Des charpentiers professionnels de votre région chiffrent gratuitement vos travaux de toiture >>

Comment mettre en œuvre un arêtier ?

Pour poser l’arêtier, il existe deux techniques : la pose à sec et la pose scellée au mortier, que nous allons détailler plus bas :

  • Dans la pose scellée au mortier : le couvreur scelle les tuiles d’arêtier avec du mortier. Cela rend étanche la ligne où deux pans du toit se joignent. Pour sa mise en œuvre, le professionnel pose du mortier sur la ligne d’arêtier. Les tuiles d’arêtier sont ensuite fixées sur le mortier, puis le couvreur enlève l’excédent de mortier.
  • Dans la pose de l’arêtier à sec : le couvreur utilise des clous et des clips pour la fixation de l’arêtier. Dans cette méthode, la ligne d’arêtier est surélevée avec une lisse en bois posée sur le chevron. Cela permet de glisser les extrémités des tuiles de chaque versant sous les parties rehaussées.

Pour ces deux méthodes, le couvreur a la possibilité de mettre un closoir de ventilation sous l’arêtier.

Tuiles d’arêtier : conseils pour une meilleure mise en œuvre

La pose d’un arêtier demande un certain savoir-faire. Il est donc préférable de confier cette tâche à un professionnel pour un meilleur résultat.

Néanmoins, vous devez absolument savoir que quelques points doivent être pris en compte durant la pose :

  • Les tuiles d’arêtier doivent être positionnées à l’encontre des vents dominants.
  • Le mortier doit être de bonne qualité et bien dosé.
  • La pose de l’arêtier doit s’effectuer sous une température de 3 à 29°C. Le couvreur ne doit pas travailler sous le soleil, quand il vente ou s’il pleut.

Vous connaissez désormais l’importance de l’arêtier. Pour trouver un couvreur pour la pose de votre arêtier, n’hésitez pas à remplir le formulaire situé en bas de cette page. Il vous permet de recevoir gratuitement différents devis de toiture, le tout sans engagement.