Le coyau est un composant de la charpente, présent sur certaines toitures. Le coyau de charpente est une pièce en bois fixée au niveau inférieur du chevron, et qui déborde sur l’entablement. Positionné de manière oblique, le coyau de toiture permet de réduire la pente du toit au niveau de l’égout, et de faciliter l’évacuation des eaux de pluie. Un tel dispositif offre une bonne évacuation des eaux de pluie, et protège la charpente de l’humidité. Faisons le point sur le coyau de charpente et ses usages.

Demandez des devis gratuits pour vos travaux de charpente

Qu’est-ce que le coyau de charpente ?

Les coyaux de charpente sont des morceaux de chevron qu’il faut couper et rajouter aux chevrons, pour adoucir la pente.

Ces éléments de charpente se retrovuent notamment sur les charpentes les plus anciennes, et sont utilisés comme suit :

  • D’un côté, cette petite pièce de bois se raccorde à la partie inférieure d’un chevron. De l’autre côté, elle est fixée sur l’entablement ou l’arbalétrier.
  • Une série de coyaux engendre ainsi, au bas du toit, un changement d’inclinaison, la coyalure. Cela participe au rejet de l’eau à distance du mur et des éléments de charpente, ce qui les protège de l’humidité.
  • En règle générale, une toiture avec coyaux n’est pas équipée de gouttières, puisque l’eau est rejetée à distance du mur et de la charpente. Mais il est d’usage, en construction moderne, de placer tout de même une gouttière à la fin du coyau, pour rediriger les eaux de pluie.

L’utilisation de coyaux permet d’éloigner les eaux de pluie du mur, et évite ainsi les problèmes d’humidité au niveau de la charpente.

Les toitures à coyaux n’intègrent donc pas de chéneau ou de gouttière. Ces morceaux de bois peuvent finir sur l’entablement ou dépasser pour former un débord de toiture. C’est ce qu’on appelle formation des queues de vache. Par extension, le coyau désigne toute la partie basse de la toiture si elle est moins pentue que le reste du versant.

À savoir : quand un charpentier utilise des coyaux, le but est de faire en sorte que la pente des coyaux soit plus faible que celle des chevrons.

Comment monter une toiture à coyaux ?

L’anatomie d’une toiture à coyaux est quelque peu particulière, car la charpente est composée d’une partie supérieure et d’une partie inférieure, ce qui lui donne cette forme si particulière.

Il faut procéder par étapes pour le montage d’une toiture à coyaux :

1. Préparer les éléments de la charpente

Cette étape consiste avant tout à préparer les éléments de la partie à coyaux, puis fixer les chevrons arêtiers. Fixez la tête du chevron d’arêtier à l’aide de clous torsadés à la panne câblière.

Ensuite, utilisez un serre-joint pour éviter que celui-ci ne bouge pas pendant la fixation. Vous pouvez également choisir d’autre type de fixation.

2. Fixer les coyaux à la panne câblière

Cette phase se déroule après avoir fixé les bandes de rives. Autrement dit, posez la bande de rives au chevron d’arêtier.

Pour commencer, insérez les coyaux entre la panne câblière et la bande de rives. Si vos mesures et vos découpes sont bonnes, vous ne devrez pas avoir du mal à insérer. Les coyaux ne devraient pas non plus être trop grands ni trop petits.

Utilisez des serres jointes de part et d’autre des coyaux pour qu’ils ne bougent pas durant la fixation. Enfin, fixez le coyau à la panne câblière par vissage depuis le dessus.

3. Fixer les coyaux aux chevrons d’arêtier

Cette étape consiste à poser et fixer le premier coyau qui se place entre le chevron d’arêtier et la bande de rives. Pour ce faire, utilisez le vissage en passant par l’intérieur du chevron d’arêtier.

Ensuite, fixez le deuxième coyau au chevron d’arêtier en vissant par le dessus du coyau. Pour réaliser le montage de toiture à coyaux, il faut être précis.

Obtenez des devis 100% gratuits pour vos travaux de charpente

Anatomie d’une charpente de toiture à coyaux

Il est évident qu’une charpente équipée de coyaux sera assez caractéristique d’un point de vue architectural.

Les toits à coyaux sont un modèle à 2 versants de la toiture combinée. La toiture à coyaux possède en général 4 pans et des lignes de coyaux qui sont déterminées au niveau des pannes câblières. En outre, les lignes de coyaux vont séparer les pentes des versants de votre toit. La pente de la zone supérieure à la ligne de coyaux est plus élevée que la pente de la zone inférieure.

La charpente de toiture à coyaux intègre en tout :

  • Une panne faîtière,
  • Un chevron,
  • Un coyau,
  • Une panne sablière qui détermine la ligne de coyaux.

D’un point de vue visuel, c’est surtout la présence de deux pentes différentes sur une toiture qui permet de confondre des coyaux de charpente.

Naturellement, si vous avez besoin de poser ou de rénover des coyaux de charpente, il est primordial de faire appel à un charpentier spécialisé.