Le contrôle visuel ne suffit pas pour connaître l’état de votre charpente. C’est pourquoi le diagnostic de charpente est indispensable. Votre toiture doit donc faire l’objet d’une expertise de charpente en bois. D’ailleurs, le diagnostic termite est un diagnostic de charpente en bois obligatoire avant l’achat d’une maison. Certes, il faut vérifier la charpente d’une maison et s’assurer qu’elle soit en bon état.

Recevez des devis gratuits pour vos travaux de charpente

Évaluation de l’état d’une charpente en bois

Pour vérifier l’état de santé de votre toit, vous devez accéder aux combles de la maison et contrôler la charpente. La vérification par l’intérieur consiste à repérer les traces d’humidité dans les combles qui sont des indices flagrants d’une infiltration d’eau. Vous devez également regarder s’il y a présence de sciures. Si oui, cela indique la présence de parasites au niveau de la charpente.

Une fois la vérification de l’intérieur faite, passez par l’évaluation de l’état de charpente depuis l’extérieur. Pour cela, il est nécessaire de monter sur le toit. Il s’agit d’un simple contrôle visuel pour repérer les éventuels dégâts de votre toiture. Vous devez donc focaliser votre attention sur certains indices, à savoir :

  • Vérifier les tuiles brisées ou manquantes,
  • Vérifier la présence de mousse sur les tuiles,
  • Vérifier la sortie de votre conduit de cheminée pour s’assurer que la maçonnerie n’est pas détériorée,
  • Vérifier que la ligne de faîtage est toujours rectiligne,
  • Vérifier l’état de vos gouttières : assurez-vous qu’elles ne sont pas bouchées ou ne présentent pas de points d’oxydation.

Les différentes menaces qui touchent la charpente

La charpente en bois d’une maison est sujette à toutes sortes de menaces.

La déformation de la charpente

En tant que matériau naturel, le bois peut subir des déformations au fil du temps. Et ceci, même si le bois utilisé est préalablement traité contre l’humidité pour éviter qu’il ne fléchisse en vieillissant. Cependant, plusieurs facteurs extérieurs peuvent aussi altérer l’état de votre charpente telle que les conditions climatiques, les mouvements terrestres et les infiltrations d’eaux pluviales. Dans certains, cas, ces déformations sont occasionnées par des vices cachés ou des défauts de mise en œuvre. Dans tous les cas, il convient de les évaluer par un diagnostiqueur professionnel.

Les insectes xylophages

Ce sont des parasites mangeurs de bois qui se déclinent en deux grandes familles. D’un côté, il y a les insectes à larves xylophages tels que le capricorne, le lyctus et la vrillette. Ce sont des vers qui creusent des galeries à l’intérieur du bois. D’un autre côté, il y a les termites. Ces parasites sont plus difficiles à détecter, car ils vivent dans des termitières situées au sol et non à l’intérieur du bois. L’identification de ces insectes nécessite l’intervention d’un diagnostiqueur professionnel.

Les champignons lignivores

Parmi les champignons lignivores les plus connus, il y a le mérule. Mais ce n’est pas le seul, il y a également les coniophores des caves, les lenzites des poutres ou les polypores. Ces groupes de champignons lignivores attaquent et décomposent le bois composant la charpente. Ils préfèrent particulièrement les parties humides et chaudes. Ils sont plutôt faciles à détecter, car ils laissent des traces blanchâtres ou jaunâtres sur la charpente.

Des professionnels proche de chez vous estiment gratuitement vos travaux de charpente de maison

Comment faire diagnostiquer la charpente d’une maison ?

Pour effectuer le diagnostic d’une charpente de maison, vous devez contacter le diagnostiqueur agréé le plus proche de chez vous. Ce dernier se rendra à votre domicile et réalisera un contrôle minutieux des différentes pièces de la charpente ainsi que des éléments susceptibles d’être attaqués par les parasites comme les fenêtres, les portes, les plinthes et autres. Le tarif de l’intervention dépend, entre autres, du nombre de parasites recherchés et de la surface à vérifier.

Selon la déduction du diagnostic, vous pourrez prévoir le traitement adapté. Celui-ci peut se faire par pulvérisation ou par injection de produit fongicide ou insecticide. Vous pouvez même avoir besoin de rénover vos combles et votre toiture. Dans certaines zones géographiques, des traitements préventifs sur les charpentes vieilles de 10 ans peuvent être nécessaires.