isolation sous toiture

Pratiquer une isolation sous-toiture est l’une des meilleures manières d’isoler son grenier. En revanche, isoler son toit de cette manière peut être délicat, et plus coûteux que d’autres solutions. Si vous vous demandez comment isoler une toiture, laissez-nous vous présenter cette méthode efficace et ses différents avantages.

Demandez des devis gratuits pour vos travaux >>

Quand faut-il pratiquer une isolation par la sous-toiture ?

Isoler un grenier par la sous-toiture est une solution idéale lorsque vous souhaitez disposer de combles aménagés.

Cette solution permet en effet :

  • D’isoler tout l’espace des combles et de les rendre plus agréables à vivre.
  • De réguler la température des combles, et de limiter les bruits extérieurs.
  • D’empêcher les déperditions thermiques de la maison par le toit.

En revanche, ce type d’isolation d’un toit est assez coûteux, surtout quand on le compare à l’isolation des combles perdus. En conséquence, il est inutile d’isoler sous la toiture si vous ne pensez pas aménager vos combles.

Mieux vaut alors isoler par le plancher du grenier, de manière à diminuer votre budget d’isolation, et à ne pas réchauffer le grenier pour rien !

À savoir : une isolation du plancher du grenier permet de maintenir la chaleur de la maison dans les étages supérieurs, plutôt que de la voir se perdre dans un grenier inhabité.

Comment isoler la sous-toiture ?

Quand on décide d’isoler par la sous-toiture, il est important de travailler avec méthode. Passer par une entreprise d’isolation professionnelle vous assure un travail de qualité.

Vous pouvez aussi réaliser les travaux vous-même, par souci d’économie, à condition de bien vous renseigner sur leurs réalisations.

Les bonnes pratiques pour isoler sous sa toiture

Il est important de se renseigner sur les différents types d’isolation de toiture avant de faire son choix.

 

Si l’isolation de sous-toiture vous paraît la meilleure solution, voici les bonnes pratiques à retenir absolument pour réussir vos travaux d’isolation :

Des charpentiers professionnels près de chez vous chiffrent gratuitement vos travaux d’isolation sous toiture >>

Quelle épaisseur d’isolant dans la sous-toiture ?

S’il peut être tentant d’opter pour des isolants minces, de manière à conserver votre espace de sous-toiture, ne négligez jamais l’épaisseur d’isolant posée.

Plus un isolant est épais, et plus ses performances thermiques seront élevées.

On considère qu’il faut poser au grand minimum entre 16 et 22 cm d’isolant, pour une bonne isolation thermique. L’idéal reste cependant d’aller au-delà, de manière à vous assurer un meilleur confort thermique et acoustique.

On considère qu’une épaisseur d’isolant de 25 à 30 cm peut vous permettre d’atteindre une résistance thermique située entre 7 et 8. C’est donc l’idéal pour des combles aménagés grand confort !

À savoir : pour dépasser 20 cm d’épaisseur, il faut généralement poser l’isolant en deux couches. La première couche sera située entre les charpentes, et la seconde par-dessus la première.

À quel moment réaliser les travaux d’isolation ?

Une isolation qui passe par la sous-toiture nécessite de travailler dans les combles. Comme vous l’avez vu dans la vidéo, il s’agit de tâches assez complexes à mettre en place.

Dès lors, pour optimiser votre budget et éviter les dépenses superflues, mieux vaut choisir le bon moment pour débuter les travaux. Pour cela, deux périodes sont idéales :

  • Lors de la construction de la maison : isoler en neuf permet de faire certaines économies, puisque le coût d’isolation sera directement intégré au prix de la toiture. C’est peut-être même l’occasion pour vous d’opter pour une isolation extérieure plutôt que par la sous-toiture.
  • Lors de l’aménagement des combles : à défaut de travailler en neuf, mêlez ces travaux à l’aménagement de vos combles. Les entreprises d’aménagement des combles s’occupent généralement de l’isolation. Dès lors, vous n’avez pas à faire intervenir plusieurs artisans en même temps, et le coût d’isolation s’intègre au budget d’aménagement complet.

En soi, il n’est pas logique d’isoler sous la charpente si vous n’aménagez pas les combles en même temps. À moins que votre toiture ne soit actuellement pas isolée (aucun isolant au plancher), attendez d’aménager les combles pour les isoler.

Faut-il poser un pare-vapeur ?

L’isolant de toiture est souvent posé directement sous l’écran de sous-toiture. Dès lors, on peut penser qu’il n’y a pas besoin de poser de pare-vapeur après l’isolant.

Et pourtant, il est vivement conseillé de poser une membrane d’étanchéité entre l’isolant et les cloisons.

Cette membrane évite que l’humidité de l’air ne vienne abîmer votre isolant, et donc entamer ses performances.

À savoir : le pare-vapeur est avant tout utilisé pour les isolants minéraux, comme la laine de verre. Pour un isolant naturel, comme la laine de mouton, privilégiez un frein-vapeur. Cette membrane évite l’humidité, mais permet à l’isolant naturel de respirer.

Prix d’isolation sous-toiture

Pour conclure, rappelons que ce type de travaux nécessite un certain budget (qui peut être absorbé dans le coût de construction d’une maison ou d’aménagement de combles).

En moyenne, une entreprise va facturer entre 30 et 60 € du m2 pour réaliser l’isolation d’un grenier par la sous-toiture. Mieux vaut donc anticiper ce coût et bien comparer les services des différents spécialistes.

Réaliser certains travaux par vous-même peut vous aider à réduire ce budget.

Si vous souhaitez approfondir le sujet, n’hésitez pas à consulter nos écrits sur les méthodes d’isolation d’un toit de véranda !