gouttière

La gouttière est un élément essentiel de toute toiture, puisqu’elle participe à l’étanchéité de votre toit. Ainsi, il ne faut jamais négliger le choix d’une gouttière, ni la réparation d’une gouttière si cette dernière est nécessaire. Quel matériau choisir pour vos gouttières ? Quel budget préparer pour l’achat et la pose des gouttières ? Nous vous guidons ici sur le choix et la pose d’une gouttière.

Demandez des devis gratuits pour vos travaux >>

Les différents modèles de gouttière

La gouttière permet d’évacuer les eaux de pluie recueillies par votre couverture de toit. Elle est de ce fait essentielle, puisqu’elle évite notamment l’apparition de problèmes d’humidité entre les jonctions de la toiture et de la façade.

La conception d’une gouttière

La gouttière est généralement en forme de canal demi-sphérique. Elle est composée d’un assemblage d’éléments emboités, soudés, rivetés ou collés, dont la longueur globale peut dépasser une dizaine de mètres.

Le choix des gouttières (forme et matériau) à poser sur votre toiture ne vous appartient pas, car il dépend du PLU (Plan Local d’Urbanisme) de votre commune.

Avant d’acheter les gouttières, vérifiez bien qu’elles sont normées, et qu’elles résistent au gel, aux rayons UV et à la corrosion. Un entretien régulier de vos gouttières allongera leur durabilité.

Les deux différents types de gouttière

Deux types de gouttières sont commercialisés sur le marché :

  • La gouttière rampante: quand le dosseret de la gouttière se trouve dans le plan du rampant, et que la gouttière se positionne sur le bas du rampant, il s’agit d’une gouttière rampante. Ce type de gouttière se décline en quelques variantes régionales à l’instar de la gouttière nantaise, l’Ardennaise et la Rouennaise.
  • La gouttière pendante : à la forme demi-sphérique, c’est le type de gouttière qui équipe la plupart des toitures. Les variantes sont aussi nombreuses à l’instar de la gouttière moulurée, la carrée, la Lyonnaise et la variante à l’anglaise.

De plus en plus souvent, la gouttière a tendance à s’uniformiser, sauf quand le PLU exige un certain type de gouttière (ce qui peut notamment arriver dans les zones protégées).

Des charpentiers professionnels locaux chiffrent gratuitement vos travaux de toiture >>

Quels matériaux choisir pour votre gouttière ?

La résistance de la gouttière à l’usure et aux intempéries dépend directement du choix du matériau. Voici les principaux matériaux de gouttière que l’on peut trouver sur le marché :

La gouttière en alu

Ce matériau léger dure dans le temps et offre plusieurs possibilités de finitions et de personnalisation. Vous pouvez donc harmoniser les gouttières au style architectural de votre maison.

L’aluminium présente plusieurs avantages comme la facilité d’entretien et la résistance aux intempéries et à la corrosion.

Par ailleurs, l’alu est un matériau qui peut être recyclé, et qui s’avère donc respectueux de l’environnement.

La gouttière en zinc

Si vous choisissez ce matériau, vos gouttières pourront durer jusqu’à 50 ans si vous les entretenez bien.

Le zinc affiche une grande résistance aux intempéries, à la corrosion et aux températures extrêmes. La couleur d’origine du zinc est le gris. Mais son ton peut au fil des années changer à cause de l’oxydation.

Évitez donc ce matériel si vous voulez que votre façade reste esthétique et que votre gouttière conserve son apparence au fil des années.

La gouttière en PVC

Ce matériau, qui est le plus accessible du marché, est surtout utilisé pour les gouttières pendantes. Le PVC affiche une résistance moindre aux variations climatiques par rapport aux autres matériaux.

Toutefois, certains fabricants ajoutent de l’oxyde de titane dans leurs produits afin d’augmenter leur résistance aux UV et aux variations extrêmes de température.

Le PVC est léger et se décline en plusieurs coloris. Un de ses autres avantages est sa facilité de pose.

À savoir : face aux vols de métaux, de plus en plus de propriétaires optent pour la gouttière en PVC. Cela explique notamment pourquoi la gouttière en cuivre, jadis très populaire, est de moins en moins installée. Le risque de vol est également existant si vous optez pour une gouttière en zinc.

Le prix d’une gouttière au mètre linéaire

Si vous devez poser ou remplacer une gouttière, il est essentiel de bien vous informer sur le budget à prévoir pour de tels travaux.

De quoi dépend le coût d’une gouttière ?

Selon les cas, le prix de pose d’une gouttière peut s’avérer plus ou moins élevé. Le prix des gouttières se détermine généralement en fonction de plusieurs éléments bien distincts, qui sont :

  • Le type de gouttière,
  • Le matériau,
  • Le diamètre de la gouttière,
  • L’étendue des travaux,
  • La main-d’œuvre,
  • La localisation du chantier.

Voilà pourquoi il est conseillé de demander un devis pour gouttière quand on cherche à connaître un tarif précis pour poser ou remplacer sa gouttière. Pour cela, utilisez notre formulaire de demande de devis gratuits et sans engagement!

Comparatif de prix des gouttières

Si la pose des gouttières en PVC peut être réalisée par vos soins, celle des autres matériaux requiert du savoir-faire et du matériel que seul un couvreur zingueur professionnel peut apporter.

En moyenne, le prix de pose d’une gouttière se situe entre 25 et 150 euros du mètre linéaire. Ce budget dépend directement du matériau utilisé pour votre gouttière.

Trouvez dans ce tableau le prix moyen des gouttières, incluant la fourniture et la main-d’œuvre :

Matériau de la gouttière

Prix d’une gouttière au mètre linéaire

Gouttière en PVC

25 à 50 €

Gouttière en zinc

30 à 50 €

Gouttière en alu

60 à 150 €

Dépose de l’ancienne gouttière

6 à 10 €

Pour être mieux fixé sur le prix des gouttières, le mieux est de comparer plusieurs devis de différents couvreurs zingueurs.

Vous pouvez justement recevoir gratuitement vos devis pour gouttière en remplissant le formulaire situé en bas de cette page.