toiture

Les tôles bac acier sont d’excellentes alternatives pour une toiture peu chère. Mais le problème est souvent la condensation qui peut nuire à la durabilité de votre toit tout en inondant vos combles, voire toute la maison. Des moisissures peuvent également apparaitre. C’est pour cette raison qu’il faut songer à l’installation d’un bac acier anti condensation comme solution adéquate à ce problème. Quels sont les modèles existants et quel est le tarif moyen pour ce genre d’équipement de toiture ?

Demandez des devis gratuits pour vos travaux >>

Comprendre le phénomène de condensation

Le phénomène naturel qu’est la condensation apparait à cause d’un écart de température entre l’intérieur et l’extérieur. Pour faire simple, c’est le même phénomène qui se produit dans votre voiture avec les buées les jours de pluie. Le bac acier est encore plus sujet à la condensation, plus que tout autre type de toiture, à cause des propriétés de l’acier lui-même. C’est pour cette raison que si vous optez pour cette toiture, choisissez une tôle bac acier anti condensation, pour limiter la formation de gouttelettes d’eau.

Le bac acier anti condensation est nécessaire, qu’il s’agisse d’un hangar ou d’une maison individuelle. Pour cette dernière, il est obligatoire pour les combles aménagés avec une grande proximité entre la source de chaleur et le toit.

Les deux types de bacs acier anti condensation

L’idée est de réduire au minimum le pont thermique, surtout en hiver. Une grande différence de température entre l’intérieur et l’extérieur est la principale source de la condensation. Pour éviter cela, il existe deux solutions, l’isolation sous panne pour les toitures froides et l’isolation sur panne pour les toitures chaudes.

L’isolation sous panne pour une toiture froide

Avec une toiture froide, une lame d’air sert pour la ventilation. Cette lame d’air doit faire généralement 4 centimètres. En été, elle peut suffire pour équilibrer les températures. En hiver, elle est loin d’être efficace. Il faut installer un régulateur de condensation en dessous de la lame d’air. Il peut s’agir notamment d’un feutre absorbant qui, comme son nom l’indique, absorbe l’humidité formée. Mais l’idéal est une isolation par feutre drainant qui va expulser l’eau à l’extérieur. Vous aurez un ensemble toit/isolant beaucoup plus durable. Il existe sur le marché des bacs acier anti condensation qui intègrent déjà ces solutions. Mais pour éviter au maximum l’apparition de condensation, installez un pare-vapeur en dessous de l’isolant.

L’isolation sur panne pour une toiture chaude

Contrairement à la toiture froide, une toiture chaude ne dispose pas de lame d’air pour la ventilation. Celle-ci est donc faite sous la face du bac. Le procédé est beaucoup plus complexe et minutieux pour que l’isolation soit la plus parfaite possible. Aucun écart ne doit subsister pour éviter un engouffrement de l’air. Faites appel à un professionnel qui maitrise l’isolation sous toiture pour vous conseiller au mieux sur le choix et la pose du bac acier anti condensation.

Des professionnels locaux estiment gratuitement vos travaux de toiture en bac acier >>

Tarif pour la pose d’un bac acier anti condensation

Le tarif du bac acier anti condensation varie en fonction des technologies utilisées. Pour un bac avec feutre, le prix est généralement compris entre 10 et 20 €. L’esthétique du bac peut également augmenter le prix. Les bacs acier avec isolant sont un peu plus chers puisqu’il faudra compter entre 35 et 70 € le m2. Néanmoins, avec isolant, vous n’avez plus qu’à poser le toit sans travaux supplémentaires. À bien faire le calcul, les frais peuvent finalement se compenser.

Pour faire le bon choix, demandez conseil auprès d’un professionnel qui saura vous orienter vers le produit adéquat. La technologie utilisée ne sera pas la même si vous optez pour une toiture à grande pente ou plus plate.