toit végétal

Si vous faites poser une toiture végétalisée ou si vous emménagez dans une maison qui en est équipée, mieux vaut vous renseigner sur son entretien. En effet, l’entretien des toitures végétalisées nécessite beaucoup de précautions, et peut être assez contraignant. Voici tout ce qu’il y a à savoir sur le nettoyage des toitures vertes et leur entretien quotidien.

Demandez des devis gratuits pour vos travaux >>

Les spécificités des toitures végétales

De plus en plus populaires en Europe, les toitures vertes ont de nombreuses qualités :

  • Elles sont naturelles et offrent un brin de verdure en ville,
  • Elles sont écologiques et respectueuses de l’environnement,
  • Elles sont naturellement isolantes.

Cependant, elle garde un défaut principal : leur entretien ! Ainsi, on ne nettoie pas un toit végétalisé comme on peut démousser une toiture en tuile. Voilà pourquoi nous allons vous livrer aujourd’hui les secrets d’entretien de ces toitures.

Si vous cherchez à en savoir plus sur les toitures végétales, consultez la partie de notre site qui leur est dédiée.

L’entretien obligatoire d’un toit végétal

Si vous souhaitez faire poser ce type de toiture, notez que l’entretien d’une toiture végétale est obligatoire.

Dans l’extrême majorité des cas, vous devrez passer par un spécialiste dès que vous aurez à manipuler votre toit. On distingue deux interventions indispensables à la bonne santé de votre toiture :

  • L’entretien initial : est un entretien de contrôle, généralement mené par l’entreprise de pose. Il y a lieu 12 à 18 mois après la conception de la toiture. Il permet de vérifier l’état et la croissance des plantations.
  • L’entretien annuel : par la suite, il est recommandé de faire effectuer une visite d’entretien chaque année, de manière à assurer le bon état général de la toiture. Certains toits peuvent nécessiter deux visites par an.

Des charpentiers professionnels locaux chiffrent gratuitement vos travaux de toiture végétalisée >>

L’entretien régulier d’un toit végétalisé

Ce n’est pas parce que votre couverture de toit est constituée de verdures qu’il faut négliger son bon état. Comme toutes les toitures, vous devrez veiller à l’entretien régulier du toit, ainsi qu’à son étanchéité.

Nous allons lister pour vous les différentes manières d’entretenir votre toiture.

Attention : toutes les toitures plates et végétales ne sont pas forcément conçues pour le passage. Renseignez-vous auprès d’un spécialiste pour être sûr de ne pas abimer le revêtement d’étanchéité de la toiture. Il est par ailleurs important de bien prendre ses précautions lorsqu’on circule sur sa toiture.

1. Enlever les mauvaises herbes

Comme tout « jardin », votre toiture risque de se développer à outrance si vous n’y faites pas attention.

Voilà pourquoi il est nécessaire de désherber régulièrement les excès de verdure. Ôtez à la main toutes les mauvaises herbes et les plantes indésirables, ainsi que les feuilles amenées par le vent.

À savoir : faites particulièrement attention à ce que la végétation ne vienne pas boucher les évacuations pluviales, indispensables pour la bonne étanchéité du toit.

2. Surveiller l’état de la végétation

Tout comme il est indispensable de vérifier régulièrement l’état de ses tuiles ou ardoises, vous aurez tout intérêt à vous assurer que votre toiture est bien en place.

Sur un toit végétal, la présence d’oiseaux, de rongeurs ou encore le vent pourraient abîmer une partie des plantes. Vérifiez régulièrement que toute la toiture est bien couverte de végétation, et que rien ne vient mettre en danger cette dernière.

N’oubliez pas que les végétaux doivent couvrir l’ensemble du toit pour éviter tout problème d’infiltration.

3. Remplacer la végétation

En cas de toiture détériorée et d’absence de végétation par endroits, il est indispensable de remplacer les plantes manquantes.

C’est généralement un professionnel qui doit s’occuper de cette étape.

4. Entretenir la végétation

Si le propriétaire d’une toiture-terrasse végétale n’a pas à payer les tarifs de nettoyage d’une toiture, car les végétaux sont autonettoyants, il doit cependant prendre en charge leur entretien.

Cela passe par différentes précautions :

  • L’arrosage : en période de sécheresse, il peut être nécessaire d’arroser la toiture pour ne pas perdre la végétation.
  • L’engrais : chaque année, un engrais spécifique doit être apporté pour maintenir le bon état de la couverture.

Les contrats d’entretien des toits végétaux

Pour conclure, rappelons que le plus simple est encore de souscrire à un contrat d’entretien de votre toiture verte. Toutes les sociétés spécialisées dans la pose de ce type de toiture proposent également de prendre en charge l’entretien annuel.

Idéalement, c’est l’installateur de votre toiture qui devrait s’occuper de cette tâche. Mais rien ne vous empêche de comparer les tarifs d’entretien des toitures végétales en consultant différents devis.

Si l’entretien d’une telle toiture vous semble trop complexe, rien ne vous empêche d’opter pour un autre type de couverture. Ce dossier complet sur les toitures-terrasses pourrait ainsi vous intéresser à trouver une alternative à la végétation de toit…